Seventies (12)

Publié le par Belette

Nouvelle (12ème)

 

A bout de souffle, Annie se hisse dans l’autocar et cherche une banquette vide. Elle n’en voit aucune. Elle a couru comme une folle pour avoir le car de dix-sept heures, déjà qu’elle a raté celui de quinze heures ! et tout ça à cause de ce gros dégueulasse de Raoul… c’est qu’il en voulait pour son pognon !.. Il lui a filé trente francs, de quoi tenir quinze jours.

Tout au fond du bus, une paysanne enlève son cabas pour lui faire de la place. Annie s’affale, son sprint l’a épuisée, elle n’a pas la forme.

La femme a de bonnes joues bien roses, elle lui sourit :

- ça réchauffe hein, de ce temps là !

Annie se méfie de ces gens de la campagne qui pètent la santé, elle ne sait pas quoi leur dire, ils ne sont pas de son monde. La femme ouvre son cabas, en sort une belle pomme, ronde et rouge comme ses joues et la lui tend :

- Tenez, ça va vous requinquer !

Annie prend la pomme, c’est toujours ça de gagné, elle se fend d’un sourire,

- C’est de mon verger, continue la rougeaude, j’ai une fille qui est dans vos âges, elle est en apprentissage à Rouen, les pommes, c’est pour elle… Vous aussi, vous êtes à Rouen ?

- Je suis étudiante aux beaux-arts

- Ma fille, elle, elle avait pas la tête pour étudier, alors je lui ai dit, « Ma belle, faut que t’apprenne un métier ! », elle fait couturière, elle loge chez nos cousins de Bihorel… Mais elle fréquente, elle voudrait se mettre en ménage, moi je suis pas chaude parce que de mon temps...

Annie, tout ce bla bla, ça la troue, elle n’écoute pas, elle espère que la plouc va se fatiguer, mais elle continue :

- C’est bien de causer à quelqu’un, ça passe le temps… Moi je suis de Bretteville, juste avant Saint-Laurent, c’est-y que vous auriez de la famille par là ?

- J’étais chez Raoul Buchy

La bonne femme, ce nom là, ça lui coupe la chique, elle fait : « Oh ! » avec une bouche en cul de poule, comme si Annie lui avait dit : je reviens de chez Lucifer. Sa couperose vire au violet et elle se détourne.

Annie se rencogne et pense : « Le vieux salaud, il a sa réputation dans le coin !… ».

 

A suivre...

Publié dans Fiction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
je n'ai pas tout lu mais je vais le faire. une question ? tu es de Normandie ?<br />  
Répondre
B
Non je suis originaire de Champagne et j'habite en Ardèche  mais j'ai passé quelques années en Normandie
G
Ca bugue même beaucoup !!!
Répondre
J
Je dirais même plus... ça bugue !
G
Mon pb s'est résolu de lui-même. C'est dimanche, donc normal qu'OB bugue...
Répondre
G
Mon problème est résolu...C'est dimanche, c'est donc normal qu'OB bugue...
Répondre
L
Belette je viens te souhaiter un bon dimanche
Répondre
B
Merci Luna, bonne soirée