Les bonnes nouvelles du moment

Publié le par Belette

En politique, on n'a pas souvent d'occasion de se réjouir, alors, profitons :

Juppé, vampire...      Battu !
Mellick,  grand menteur... Battu !
Carignon, repris de justice...   Battu !
Bruguière, serviteur trop zélé...  Battu !
Chevènement, magouilleur électoral... Battu !
Sarre, aide magouilleur électoral,... Battu !
A. Klarsfeld, fils indigne....    Battu !
                                                                     Etc...

Bien sûr il y en a aussi des mauvaises, entre autres :

Leroy et Morin, faux-culs...  Elus !


Et puis, mon interrogation du jour:

Si Sego était présidente, aurait-elle dévoilé sa séparation d'avec F.H. ?...  ou bien, comme l'a fait Mittérand, son "Père spirituel", aurait-elle pendant toute la mandature, joué la comédie de la compagne comblée d'un l'homme idéal ??

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Belette 20/06/2007 12:42

Je sais bien que j'en oublie et des gratinés, mais vous pouvez apporter votre contribution. Quant à Sego c'est vrai qu'on s'en ficherait de ses histoires de couple si elle-même ne les n'instrumentalisait pas. Mais c'est une tendance générale, encouragée par des médias serviles et "pipolisés"

Gerard Mery 20/06/2007 11:44

Aller Belette, ta liste est incomplète et en plus çà rime !

fazou 19/06/2007 21:33

C'est vrai que leurs démélés de couple, franchement… mais c'était peut-être une sorte de détournement médiatique pour les élections?

bellelurette 18/06/2007 20:21

Aïe, non, pas taper... (c'est à force de lire battu !)J'ai trouvé comment faire pour mettre les coms dans l'ordre, c'est une option dans le module article...et est-ce que tu peux me renvoyer ton mail, je l'ai paumé ou alors je ne sais plus qui est qui avec tous ces pseudo !

Dick Shaver 18/06/2007 18:36

Ce morin, quel faux-cul comme tu le dis... je comprends mieux comment l'assemblée nationale a voté les pleins pouvoirs à pétain en 1940.... avec de tels type sans honneur ni convictions, ce n'est pas étonnant.