INQUIETUDES SUR L'AVENIR POUR LA PRESIDENTIELLE.

Publié le par Surcouf

    Dimanche soir sur FR3, dans le cadre de l'émission " On ne peut pas plaire à tout le monde ", le philosophe Alain Etchegoyen, ancien collaborateur de Claude Allègre et de Ségolène Royal, et également de J.P. Raffarin, a tenu des propos qui interpellent :
    Sur S. Royal : " Son succès dans le champ politique me laisse penser qu'elle doit disposer d'atouts qui m'ont échappé, avoir des caractères que je n'ai pas perçus... Elle ne pense qu'à faire des coups médiatiques... Elle ne travaille pas ... Elle est capable de piquer des colères terribles pour une tasse à café qui traîne ".
    Sur D. de Villepin : " Vous le voyez 3/4 d'heure et vous avez l'impression d'avoir fait le tour complet du personnage ".
    Alain Echegoyen a ajouté qu'il avait fait les discours de Laurent Fabius pendant 2 années et qu'il avait trouvé l'homme très intelligent mais manquant singulièrement de compassion pour ses semblables.     
    Dommage que Alain Etchegoyen n'ait pas eu l'occasion de travailler avec Nicolas Sarkozy...
    Certes, ce ne sont là que les jugements d'un homme, mais ils inquiètent car c'est de trois candidats potentiels à la prochaine présidentielle dont il est question!!!
   Ce constat ne peut que renforcer l'idée qu'il ne faut plus espérer le renouveau de la droite et de la gauche.....Encore une opportunité pour les extrêmes ?
magnolia

Publié dans obsindep

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Faut peut-être pas le croire sur parole cet Echegoyen... C'est juste un avis, subjectif donc. Peut-être qu'il était amoureux de Ségolène et qu'elle l'a évincé...
Répondre
B
On se demande ce que font les personnages politiques, à part penser aux futures élections. Finalement, le septennat, c'était mieux. Maintenant, à peine le quinquénat commencé, ils vont déjà se battre pour le suivant. Moi qui aime tout tourner à la dérision et qui trouve tout dérisoire, cela m'amuse (enfin je ris jaune) quand je les vois faire leurs cartons. Mais c'est quoi ce monde de merde ? J'aimerais bien élire un dauphin ou une libellule pour qu'ils nous réaprennent la réalité.
Répondre